بيان مراكش
بيان مراكش : جريدة إلكترونية مغربية مستقلة

Bulletin de l’écologie de l’Afrique

0 9

Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du samedi 12 août :

Sénégal : — Le taux de couverture et de collecte de déchets à Dakar est de l’ordre de 90%, soit 800.000 tonnes de déchets collectés et mis en décharge par an, a révélé le coordonnateur de l’Union de coordination de la gestion des déchets solides (UCG), Ibrahima Diagne.

“Cela veut dire qu’il y a un effort important que l’Etat est en train de mettre en œuvre, pour satisfaire les attentes des populations”, a-t-il commenté, ajoutant : ’’Nous sommes en train de professionnaliser davantage les travailleurs, en leur redonnant ce qui leur revient”.

“Nous voulons faire adosser tout sur la démarche participative”, a indiqué Ibrahima Diagne, au cours d’une émission diffusée mercredi soir sur la chaîne publique sénégalaise RTS.

’’En avril 2016, nous avons signé un protocole d’accord avec l’ensemble des 6 syndicats du nettoiement. Nous avons discuté, échangé pour nous accorder sur l’essentiel, sur une feuille de route”, a-t-il assuré.

— L’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG) réfléchit à la mise en place de filières de réinsertion économique pour les récupérateurs de déchets de la décharge de Mbeubeuss dont le chiffre d’affaires annuel s’élève à 3 milliards de francs CFA, a révélé son coordonnateur, Ibrahima Diagne.

“2000 personnes gagnent leur vie à Mbeubeuss, ce qui fait un chiffre d’affaires annuel de plus de 3 milliards. C’est pourquoi, au-delà de la requalification, on va mettre en place des filières de réinsertion socio-économique de toutes les personnes qui seront affectées par ce projet’’ de requalification de cette décharge située dans la commune de Malika, dans la grande banlieue dakaroise », a dit M. Diagne.

Afrique- Energie-Financement — Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA en anglais), hébergé par la Banque africaine de développement (BAD), vient d’approuver un don de 975.000 dollars (environ 609,375 millions FCFA ) en faveur de la République du Togo afin de lui permettre de démarrer le projet « CIZO » consacré à l’électrification rurale hors-réseau par kits solaires domestiques, ont annoncé vendredi les responsables de la BAD.

« La première phase du programme d’électrification rurale (CIZO) (qui signifie lumière en mina, une des principales langues du Togo) vise à créer les conditions propices à attirer le secteur privé (notamment les opérateurs de services énergétiques décentralisés) », ajoutent-ils.

Le projet devrait permettre le déploiement de 300.000 équipements solaires individuels en 5 ans, en mode PAYGO, dans les zones rurales éloignées du réseau et faiblement peuplées, en s’appuyant sur des technologies de paiement par téléphonie mobile.

Burundi : — Le 2ème vice-président burundais, Joseph Butore a appelé, récemment, à la protection du lac Tanganyika qui est dans une situation environnementale en dégradation continue.

M. Butore, qui est chargé de la coordination des ministères socio-économiques au sein du gouvernement, a plaidé en faveur de la préservation de ce site au cours d’une visite de terrain à une station de pompage de la Régie des eaux et d’électricité, située sur les rives du lac, ont rapporté des médias locaux.

Deuxième lac le plus profond du monde après celui de Baïkal (Russie), le lac Tanganyika est situé à la frontière entre quatre pays de la région, à savoir le Burundi, la République démocratique du Congo, la Tanzanie et la Zambie, qui sont regroupés au sein de l’”Autorité du lac Tanganyika” (ALT), dont le siège se trouve à Bujumbura.

قد يعجبك ايضا

اترك رد