Notre ami et collègue Fahd Yata vient de nous quitter subitement

0 323

.

C’est une grande perte pour sa petite famille et la famille de la presse. Il s’est distingué par ses écrits d’abord sur les colonnes d’Al Bayane que dirigeait Feu Ali Yata, et depuis quelques années en tant que Directeur de la Nouvelle tribune. Qu’on partage ou non les idées qu’il défendait, on ne peut que lui reconnaître l’éloquence du style et la constance dans La Défense des intérêts suprêmes de la Nation.
Mes condoléances attristées à sa famille et à l’ensemble de ses camarades et amis. Que Dieu Ait le défunt en Sa Sainte Miséricorde.
انا لله وانا اليه راجعون

قد يعجبك ايضا

اترك رد